Quelles bonnes pratiques pour diminuer votre empreinte carbone ?

Partager sur facebook
Partager cet article

Feux de forêts géants en Grêce et en Espagne, inondations en Allemagne et en France, cyclones dévastateurs aux Etats-Unis et en Haïti… les catastrophes naturelles de cet été 2021 nous montrent à quel point la lutte contre le réchauffement climatique est un enjeu crucial. Afin de limiter la hausse des températures, il devient urgent d’adopter les comportements vertueux qui permettent de réduire nos émissions de gaz à effets de serre (GES). Consommations d’énergie, isolation des logements, alimentation, habitudes d’achats, transports… voyons ensemble quelques bonnes mesures à prendre au quotidien afin de diminuer nos empreintes carbones respectives.

Le choix d'une énergie propre.

Votre impact carbone est grandement déterminé par le choix de l’énergie que vous utilisez pour le chauffage et la climatisation, la production d’eau chaude, l’éclairage ou encore l’alimentation de vos appareils ménagers.

Les centrales à charbon, au gaz ou au fioul qui produisent l’énergie électrique sont l’une des grandes sources d’émissions de CO2. Aussi, plus vous utilisez ces sources énergétiques et plus vous participez à l’augmentation des Gaz à effets de serre dans l’atmosphère.

Choisissez une énergie propre pour diminuer votre empreinte carbone.

Dans la mesure du possible, privilégiez les énergies alternatives renouvelables telles que la biomasse, le biogaz ou encore l’éolien et le solaire, afin d’assurer le confort de votre habitation en réduisant votre empreinte écologique.

Des équipements et des habitudes de vie peu énergivores.

Le choix de votre énergie est important, tout comme le sont les performances énergétiques de vos équipements et vos habitudes de consommation.

Pour exemple, en 2016, EDF a estimé que le chauffage représentait près de 62% des frais énergétiques d’un foyer. Il est donc primordial de suivre les bonnes pratiques pour se chauffer.

Ainsi, vous gagnerez à utiliser le bois, peu émetteur de CO2. Vous pouvez également choisir d’installer une pompe à chaleur ou un équipement économe tel qu’un plancher chauffant équipé de capteurs thermiques. Pensez aussi aux thermostats connectés qui favorisent une meilleure régulation de la température ambiante.

Inutile de surchauffer les pièces qui n’en ont pas besoin, telles que la buanderie, les toilettes ou la cuisine par exemple. Vous n’êtes pas non plus obligés de maintenir une ambiance tropicale dans vos pièces à vivre, où une température de 19 degrés sera largement suffisante. Pensez aussi à baisser la puissance de vos appareils pendant la nuit (16 à 17 degrés).

De même, pour rafraichir vos intérieurs en été, limiter la consommation des climatiseurs en fermant les volets pendant la journée.

Par ailleurs, vous prendrez soin de sélectionner des appareils ménagers qui optimisent votre consommation énergétique. La nouvelle étiquette énergie est désormais obligatoire depuis mars 2021 et peut grandement faciliter votre choix. Des équipements étiquetés A consommeront beaucoup moins d’énergies par rapport à un classement D par exemple.

D’autres accessoires tels que des ampoules Led pour l’éclairage, ou encore un compteur intelligent pour votre installation, vous permettront de mieux maitriser votre consommation énergétique au quotidien.

L'isolation des habitations.

Une mauvaise isolation de votre logement alourdit de manière importante votre empreinte carbone.

Bien isoler vos murs, vos sols, vos fenêtres, vos plafonds et vos combles permet à la fois d’augmenter la valeur de votre patrimoine et vous offre de diminuer la consommation d’énergie nécessaire pour vous chauffer en hiver.

Des combles mal isolés augmenteront jusqu’à 30% vos besoins en chauffage. Si ce sont vos murs ou vos fenêtres qui nécessitent une meilleure isolation, celle-ci vous fera gagner de 10 à 30% de réduction sur votre facture énergétique.

Bonne nouvelle : vos travaux de rénovation peuvent vous coûter moins cher que prévu. Pour les financer, vous avez la possibilité d’accéder aux nombreuses aides proposées par l’Etat, les collectivités territoriales ou encore divers organismes privés et publics. Certains de ces soutiens sont également cumulables.

Vous pouvez par exemple bénéficier de MaPrimeRénov’ que propose l’état pour vos bouquets de travaux de rénovation énergétique. En fonction de vos revenus, cette aide coordonnée par l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat), vous permet de toucher jusqu’à 90 % du montant de vos travaux.  Pour en profiter, créez votre compte sur www.maprimerenov.gouv.fr et déposez votre demande en ligne avant le début des travaux.

Des modes de vie éco-responsables.

Vos achats, vos habitudes alimentaires, vos loisirs, vos déplacements… autant d’aspects de votre quotidien sur lesquels vous pouvez agir en vue de réduire votre empreinte carbone.

Par exemple, en consommant des fruits et des légumes de saison et des produits locaux, issus du circuit court, vous participez à la réduction des émissions de Gaz à Effets de Serre, consécutifs aux distances de transports nécessaires pour acheminer les denrées.

De même, la production et la gestion de vos déchets ménagers impactent votre bilan carbone. Limitez les emballages et le gaspillage, adoptez une consommation responsable en privilégiant l’achat en vrac ou les produits recyclés et recyclables, ou encore l’acquisition de produits d’occasion ou reconditionnés.

Autre voie d’amélioration : vos modes de déplacement. Autant que possible, choisissez les transports en commun, la marche à pied ou le vélo. Si vous utilisez votre véhicule personnel, adoptez une conduite peu gourmande en carburant en roulant à faible allure et en limitant les rendez-vous professionnels qui peuvent être remplacés par des visio-conférences.

Enfin, pour vos vacances, vous n’êtes pas obligés de choisir une destination lointaine et votre impact écologique sera moindre si vous préférez le train à l’avion.

Bon à savoir :
Vous pouvez faire réaliser un bilan carbone personnel afin d'identifier vos activités les plus polluantes et de mettre en place des solutions qui réduiront vos émissions de CO2. Le site de l'ADEME (agence de la transition écologique), et d'autres plateformes, telle que FootprintCalculator vous proposent des calculateurs pour mieux évaluer votre impact environnemental réel.

cet article était intéressant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: