Comment demander la simulation d'un rachat de crédit ?

Guide : Simulation rachat de crédit

Un rachat de crédit est une opération bancaire dans laquelle la banque regroupe vos crédits pour n’en faire qu’un. Il y a évidemment plusieurs avantages à demander un rachat de crédit : en allongeant la durée de vos emprunts, l’établissement financier peut baisser vos mensualités jusqu’à -60% et donc vous apporter plus de flexibilité dans votre budget mensuel. Vous baissez ainsi votre taux d’endettement et obtenez un reste à vivre beaucoup plus important qu’avant l’opération. Lors de votre demande, vous pouvez choisir de demander une trésorerie supplémentaire qui pourrait être la solution idéale pour le financement d’un projet comme l’achat d’une nouvelle auto ou des travaux dans votre maison. Avant de demander un rachat de crédit, vous pouvez faire une simulation de rachat de crédit.

Pourquoi simuler un rachat de crédit ?

Simuler un rachat de crédit peut être très utile pour vous permettre de voir plus clair sur votre situation. En faisant une simulation de rachat de crédit, vous saurez directement si vous êtes éligible ou non à cette solution financière qui est de plus en plus populaire en France.

Comment simuler un rachat de crédit ?

Vous pouvez trouver plusieurs sites en ligne sur internet qui proposent un simulateur, quelquefois sous forme de calculette et parfois sous forme de formulaire. Ce sont soit des sites de banques, soit de courtiers en rachat de crédit, soit de comparateurs spécialistes en rachat de crédit.

Lorsque vous êtes sur un formulaire de simulation de rachat de crédit, vous allez communiquer quelques informations sur votre situation financière, professionnelle et immobilière. On vous demandera vos revenus et vos charges mensuelles pour évaluer votre taux d’endettement. Ensuite, le type de contrat que vous occupez et depuis quand pour s’assurer de votre stabilité professionnelle. Enfin, on vous demandera si vous êtes propriétaire, locataire ou hébergé par un tiers pour savoir si vous avez un bien immobilier à hypothéquer. L’objectif étant d’analyser votre situation actuelle en son entièreté. Si vous voulez connaître les avantages que le regroupement de crédits pourrait vous apporter, laissez vos coordonnées lors de votre demande pour permettre à un spécialiste de vous appeler. Ensemble, vous confirmerez les informations que vous avez communiquées et il vous demandera des informations supplémentaires pour ne rien laisser au hasard. Il finira par vous présenter les offres de rachat de crédit qu’il pourra négocier pour vous avec les banques.

Comment simuler un rachat de crédit ?

Si vous trouvez une calculette de simulation de rachat de crédit, le résultat qu’elle vous donnera ne sera qu’approximatif voire faux dans certains cas. La calculatrice ne sera pas capable d’analyser toutes les possibilités que vous avez. Il vaut mieux en parler avec un professionnel qui aura la capacité de vous exposer les meilleures solutions. Privilégiez alors un formulaire dans lequel on vous demande vos coordonnées.

Comment calculer un rachat de crédit ?

Il faut savoir qu’il existe deux types de rachats de crédits : le rachat de crédit à la consommation et le rachat de crédit immobilier.

Un rachat de crédit à la consommation est un rachat de crédit dans lequel la part du ou des prêt(s) immobilier(s) représente(nt) moins de 60% du montant à racheter. Il faut calculer le coût restant dû de chacun des prêts que vous envisagez de regrouper et multiplier le montant de vos mensualités par le nombre de mois qu’il vous reste à rembourser. Vous obtenez alors votre capital restant dû aussi appelé CRD.

Si la part de votre prêt immobilier dépasse 60% du montant à racheter, vous contractez alors un rachat de crédit immobilier. Dans ce cas, vous avez la possibilité de proposer votre bien immobilier en tant qu’hypothèque. La banque se montrera alors moins hésitante à l’idée de vous financer.

Comment calculer un rachat de crédit ?

Dans le cas où vous demandez une trésorerie supplémentaire, son montant vient directement s’ajouter à la somme totale à racheter.

Votre nouvelle mensualité sera calculée en tenant compte des revenus de votre foyer, des aides au logement et de toute autre entrée d’argent comme des pensions alimentaires par exemple. Le but est de baisser au maximum votre taux d’endettement en allongeant dans le temps vos emprunts pour augmenter votre reste à vivre.

Pour calculer un taux d’endettement, il vous suffit de diviser vos charges par vos revenus et de multiplier ce résultat par 100.

Une fois que vous avez compté tous ces critères dans votre rachat de crédits, vous pouvez comparer votre capital restant dû avec celui que vous propose le courtier ou le banquier. Après l’opération de rachat de crédit, vous verrez très sûrement votre taux d’endettement à la baisse puisque vos mensualités vont baisser mais vous verrez aussi que le fait d’allonger la durée de vos emprunts peut engendrer des coûts.

Comment calculer le coût d’un rachat de crédit ?

Le rachat de crédit n’est pas gratuit, il engendre des frais supplémentaires qu’il ne faut pas négliger car ils peuvent atteindre des sommes assez élevées. Alors quels sont ces frais et à combien s’élèvent-ils ?

  • Les Indemnités de Remboursement Anticipé: Si vous êtes dans le cas où vous contractez un rachat de crédit immobilier, il faut que vous sachiez qu’aux yeux de la banque chez qui vous avez contracté votre prêt immobilier, le rachat de crédit est comme un remboursement anticipé. Vous devrez donc régler les Indemnités de Remboursement Anticipé (IRA). Les IRA s’élèvent à 3% du capital du restant dû.

  • Les frais de dossier de la banque: Ils varient entre 0,5% et 1,5% du montant à racheter.

  • Les frais de dossier de courtage: Si vous êtes passé par un IOBSP (Intermédiaire en Opérations de Banque et en Services de Paiement), vous aurez les frais de dossier de courtage à régler. Ces frais varient entre 1% et 9% du nouvel emprunt. Comme les frais de dossier de la banque, ces frais sont à négocier avec votre interlocuteur puisque ce ne sont pas des coûts fixes. Par exemple, un courtier peut vous demander 7% du montant à racheter tandis que le courtier d’à côté ne vous prendra que 6,50%. En le signalant, vous pouvez l’inciter à faire baisser son pourcentage.

  • Les frais d’hypothèque: lorsque vous hypothéquez votre bien immobilier, cela engendre des coûts car l’intervention d’un notaire est nécessaire pour ces démarches. Il y a aussi la taxe de publicité foncière qui vous coûtera 0,71% du montant à racheter si votre bien immobilier est neuf. Un bien immobilier est considéré comme neuf si la construction date de moins de 5 ans et qu’il était non-habité depuis sa construction. Si vous ne cochez pas ces deux cases, votre bien immobilier est considéré comme plus ancien et la taxe de publicité foncière s’élève à 5,81% du montant de votre regroupement de crédits.

  • La caution: Dans le cas où vous n’avez pas d’hypothèque, vous pouvez demander un rachat de crédit avec caution. Si votre garant est un particulier, un de vos proches, cette option n’engendra pas plus de frais. En revanche, la banque se réserve le droit de lui imposer de payer vos mensualités si vous ne l’avez pas fait. Vous pouvez aussi trouver un organisme de cautionnement mutuel. Cet organisme vous coutera entre 2% et 3% du montant cautionné. La banque est en droit de vous refuser le rachat de crédit avec caution, que votre garant soit particulier ou professionnel.

  • L’assurance emprunteur: L’assurance est parfois exigée par la banque pour un crédit à la consommation mais elle est obligatoire si vous contractez un rachat de crédit immobilier. Comme toute assurance, le prix va augmenter en fonction des risques qu’elle prend en vous assurant. Votre âge, votre santé, votre stabilité professionnelle, seront des facteurs pour le prix de votre assurance.

  • Le taux de votre rachat de crédits : Comme tout crédit, vous allez payer des intérêts. Les taux sont très flexibles pour un rachat de crédit. Si vous avez intégré un prêt immobilier dont le montant représente plus de 60% du regroupement de crédits, alors vous contracté un rachat de crédit immobilier et dans ce cas, le taux appliqué sera celui de l’immobilier. Si vous contractez un rachat de crédit à la consommation, le taux va varier entre 4,80% et 5,50%

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre autre guide : Comment calculer les frais liés au rachat de crédit ?

ce guide m'a été utile ?

Note moyenne / 5. Vote count: