Vers le zéro-déchet : réduire les emballages en cuisine ?

Partager sur facebook
Partager cet article

Selon l’ADEME, l’agence de la transition écologique, la production annuelle de déchets par français a diminué de 6,5 % entre 2007 et 2017. Un bon résultat à saluer ! Cependant, avec près de 4,9 tonnes de déchets par habitant chaque année, dont 580 kg d’ordures ménagères (source : ADEME), notre marge de progression reste encore énorme. Et l’enjeu est de taille, tant il est vrai que notre production de déchets contribue fortement à dégrader l’environnement, en aggravant la pollution et en consommant inutilement des ressources naturelles. Parmi les bonnes pratiques à adopter : la réduction des emballages constitue un comportement vertueux, facile à mettre en oeuvre au quotidien. Boites de conserve, bouteilles et sacs en plastique, packs, barquettes, sachets en tous genres et contenants à usage unique… voici comment chasser ces indésirables de votre cuisine.

Bannir autant que possible le plastique.

Ennemi juré de nos océans, le plastique est un véritable fléau environnemental. Dans nos cuisines, il règne souvent en maître et constitue une part importante de nos déchets ménagers.

Bien que les grandes chaînes de distribution ne délivrent plus de pochons en plastique non recyclable depuis 2016, beaucoup de consommateurs emploient encore des sacs à usage unique pour leurs courses. Il est pourtant assez facile d’adopter les sacs réutilisables en papier cartonné ou tissu, voire les caddies ou les paniers en osier.

Comment réduire vos emballages plastiques en cuisine pour diminuer la pollution de la planète ?

De même les bouteilles d’eau minérale en plastique peuvent être favorablement remplacées par des carafes en verre ou encore des gourdes que vous remplirez régulièrement à l’eau du robinet, le plus souvent de très bonne qualité en France.

Le plastique est également fréquemment employé pour contenir les produits d’entretien tels que les savons à mains ou les nettoyants vaisselle. Même si vous ne réalisez pas vos propres détergents faits-maison, vous pouvez trouver des alternatives en privilégiant les emballages en carton ou en matériau éco-responsable.

Privilégier l'achat de denrées en vrac.

Les études montrent qu’en achetant en vrac vous pouvez réduire de 20% en moyenne la part de vos ordures ménagères en cuisine.

Pâtes, riz, fruits, légumes, condiments, herbes et aromates… de plus en plus de produits sont désormais disponibles sous ce mode d’achat responsable.

En plus d’éliminer l’emploi d’emballage plastique, la vente en vrac permet également d’acheter uniquement la quantité dont on a besoin, ce qui contribue à réduire le gaspillage en cuisine

Cerise sur le gâteau : le vrac vous donne aussi souvent accès à des produits de meilleure qualité, plus sains et naturels, issus de producteurs locaux, sans surprise sur la provenance des aliments.

Utiliser ses propres récipients.

Pour alléger le poids de vos poubelles, l’une des règles d’or consiste à employer vos propres récipients réutilisables.

Faites la part belle aux boites pour conserver les aliments et les plats. Une lunchbox pour votre déjeuner du midi au travail ou encore des récipients dédiés qui serviront à ramener des plats à emporter, commandés au restaurant.

Utilisez vos propres récipients pour diminuer la production de déchets en cuisine.

De même, accueillez à bras ouverts les bocaux en verre. A la fois esthétiques et pratiques, ils serviront à conserver vos aliments et vos ingrédients. Disponibles en toutes tailles et réutilisables à volonté, ces récipients en verre sont également beaucoup plus sains que les emballages plastiques qui imprègnent les aliments de résidus nocifs, tel que le bisphénol A.

Autre astuce de bon sens : ne jetez plus les barquettes que les commerçants vous fournissent lorsque vous faites le plein de fruits et de légumes au marché. En les conservant, vous pourrez les réutiliser lors de vos prochaines courses.

Limiter l'usage de produits surgelés.

Quoi de plus simple que d’ouvrir un plat surgelé et de le mettre au micro-ondes ? Quelques minutes après, le repas est prêt à être servi. 

Petit bémol : chacun de ces aliments surgelés nécessitent un emballage multiple composé de cartons, de plastique, voire d’aluminium qu’il faudra ensuite jeter après dégustation.

En privilégiant la nourriture fraîche et préparée à la maison, vous ferez du bien à vos papilles et à la planète.

Se préparer des jus de fruits maison.

Les jus de fruits tout préparés sont pratiques mais ils présentent un inconvénient de taille : leurs contenants sont toujours à usage unique et ces déchets s’ajoutent au volume de vos poubelles.

Manger des fruits nature ou se préparer soi-même des jus de fruits que l’on pourra conserver dans une carafe, une gourde ou une bouteille en verre, présentent un double intérêt. En premier lieu c’est délicieux et bon pour la santé, et d’autre part cela vous évite d’avoir à jeter les cartons des jus de fruits consommés.

Préparez-vous vos propres jus de fruits pour éviter les emballages à usage unique.

cet article était intéressant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: