Consommation responsable : quels sont les comportements et les attentes en 2021 ?

Partager sur facebook
Partager cet article

Depuis le début de la crise sanitaire, les modes de consommation ont évolué. Mais est-ce le cas pour tout le monde, et comment ? Le fonds d’investissement Eutopia, spécialisé dans les “consumer start-ups, a demandé récemment à OpinionWay une enquête sur les comportements en matière de consommation responsable : en voici les grandes lignes.

Lancement d’une nouvelle marque responsable : une adhésion massive ?

Le panel constitué pour l’étude a été interrogé sur sa préférence entre une marque historique qui lancerait une gamme responsable et une marque nouvelle qui se situerait uniquement sur ce créneau.

Si la majorité des consommateurs privilégierait toujours la marque établie, il apparaît toutefois que près d’un Français sur 3 préfèrerait faire confiance à la nouvelle marque. Il est par ailleurs intéressant d’observer les comportements et les réponses par génération. En effet, selon Camille Kriebitzsch, cofondatrice et Associée d’Eutopia, “l’étude révèle des écarts importants et inédits entre les générations Z et Millenial, qui se creusent avec les générations suivantes. Au-delà des contraintes budgétaires probables de ces jeunes consommateurs, qui favorisent certainement l’achat en seconde main ou le Do it Yourself, il y a aussi des comportements devenus tout simplement normaux et non plus signes d’engagement”.

“Bon pour moi, pour la société et pour la planète” : une manière de consommer qui devient la norme

Eutopia relève par ailleurs que la consommation subit un véritable chamboulement sous l’impulsion de la génération Z. Plus engagés que leurs aînés, les 18/24 ans sont par ailleurs (et un peu paradoxalement) plus durs avec eux-mêmes. En effet, si la grande majorité des Français (79%) estime avoir un comportement de consommation responsable, du côté de la génération Z cette proportion n’est que de 70%.

Pour les 18/24 ans, les critères les plus importants lors d’un achat sont la qualité, le plaisir et le prix et ils sont bien plus sensibles que leurs aînés aux conditions de travail des salariés de l’entreprise productrice (69 % vs 65%), à son suivi de normes bio (69% contre 62%) et à la durabilité des packagings des produits (68 % contre 65 %).

La génération Z a par ailleurs parfaitement adopté les nouvelles habitudes générées par la crise sanitaire et montre ainsi la voie à ses aînés. Les 18/24 ans sont notamment 72 % à se pencher sur la composition des produits (notamment les aliments et les cosmétiques) soit 8% de plus que l’ensemble des personnes interrogées. Par ailleurs, ils sont plus tournés vers les modes de déplacement doux, achètent davantage en seconde main, et la génération Z consomme beaucoup moins de protéines animales que l’ensemble des sondés (64% contre 51%). Une génération impliquée, vertueuse et active, qui représente donc un vrai exemple à suivre, pour le bien de la planète.

Consommer local, privilégier le vrac ; etc. : découvrez tous nos articles pour consommer responsable.

cet article était intéressant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: