rachat de credit FICP

Peut-on souscrire à un rachat de crédits en étant FICP ?

Si vous êtes inscrit au FICP (Fichier des Incidents de Remboursement des Crédits de la Banque de France), effectuer une opération de rachat de crédits n’est pas simple, mais reste possible. Nous vous expliquons comment faire.

Le FICP, qu’est-ce que c’est ?

L’inscription au FICP est demandée par l’organisme auprès duquel vous avez votre compte bancaire et/ou un prêt, dans les cas suivants :

  • Vous n’avez pas réglé 2 mensualités consécutives de votre crédit, ou une échéance non mensuelle pendant plus de 60 jours,
  • Vous avez utilisé votre découvert de manière abusive,
  • Vous n’avez pas réglé les sommes restantes dues après mise en demeure.

Par ailleurs, vous serez automatiquement fiché FICP si vous avez déposé un dossier de surendettement.

La durée de cette inscription est de 5 ans maximum, sauf dans le cas du surendettement où le fichage FICP dure pendant toute la procédure. Il s’agit donc d’une période assez longue, pendant laquelle les banques et organismes de prêt, qui ont accès au fichier, seront très réticents à vous accorder un prêt.

Quelles sont les solutions de rachat de crédits pour une personne fichée FICP ?

La première chose à savoir, c’est que vous disposez de 30 jours pour régulariser votre situation à partir du moment où la banque vous a averti de sa demande de fichage. Si vous en avez la possibilité, remboursez vos dettes pour éviter d’être inscrit au FICP.

Pour éviter le surendettement, un rachat de crédit est la solution de la dernière chance. Mais comme vous représentez un risque, votre demande peut être refusée. Tentez de négocier avec votre banque, en lui présentant une démarche sérieuse pour régulariser votre situation. Si cela ne fonctionne pas, tournez-vous vers les organismes spécialisés, qui auront peut-être moins de difficultés à vous accorder un rachat de crédits.

Il faut savoir aussi que les conditions ne seront probablement pas les mêmes si vous êtes propriétaire ou locataire. En effet, dans le premier cas, le bien immobilier sert de garantie à l’établissement de rachat de crédit, ce qui facilite l’obtention du prêt. Sachez aussi que selon le type de crédit à racheter, vous n’aurez pas les mêmes taux : si votre dette immobilière s’élève à plus de 60 % du capital restant dû, c’est un taux immobilier qui sera appliqué, bien plus intéressant que les taux des prêts à la consommation.

ce guide m'a été utile ?

Note moyenne / 5. Vote count: