Inflation : les Français à la peine pour rembourser leurs crédits

Partager sur facebook
Partager cet article

La Banque de France, après avoir étudié l’impact du Covid-19 sur la situation financière des ménages et des entreprises, indique que les ménages sont de plus en plus fragilisés par l’inflation en 2022. Voici les indicateurs qui le démontrent.

Une forte hausse des incidents bancaires

La Banque de France a relevé une hausse notable des incidents bancaires au cours de l’été. En effet, selon le dernier baromètre de l’inclusion financière publié en août 2022, les ménages sont de plus en plus nombreux à ne plus pouvoir rembourser leurs crédits. Depuis 2021, il y a 30% de plus de personnes inscrites au fichier national des incidents de paiement (FICP) après un incident de paiement, soit 58 135 personnes.

D’autre part, 9 000 cartes bancaires ont été retirées courant juillet 2022 à leur propriétaire « suite à un usage abusif ». Cela représente une augmentation de 28% sur une année, alors que le différentiel entre janvier 2021 et 2022 n’était que de 9%.

Quelles sont les causes de cette situation ?

Les raisons pour lesquelles la situation financière des Français est fragilisée sont évidemment liées à l’inflation. En effet, depuis quelques mois, le prix des denrées a augmenté, celui de l’énergie aussi : les ménages ont de plus en plus de mal à boucler leurs fins de mois, et cela peut aboutir à des comptes dans le rouge, des agios, des paiements refusés, etc. Et ce malgré les dispositifs de soutien du gouvernement, comme par exemple la prime énergie.

Le français a de plus en plus de mal à rembourser ses crédits à cause de l'inflation.

Une autre explication est liée à la pandémie de Covid-19. Les aides mises en place par le gouvernement depuis 2020 sont désormais pour la plupart terminées : ce soutien aux entreprises et aux indépendants, qui a été précieux, n’aura pas permis à tous de sortir la tête de l’eau et de reprendre une activité normale. Par conséquent, la santé financière de ces ménages s’est aggravée, ce qui les conduit à avoir des incidents de paiement et à avoir des difficultés pour rembourser leurs crédits.

Quelles sont les perspectives pour le second semestre 2022 ?

Avec la flambée des prix de l’énergie et des produits frais, l’inflation est inégalitaire. Elle touche en effet les dépenses incompressibles, et donc ce sont les ménages les plus modestes qui sont particulièrement impactés. Le pouvoir d’achat est en baisse, les économies fondent, et rien ne semble enrayer l’inflation historique qui est en cours.

Depuis l’automne 2021, il est clair que la situation ne sera pas temporaire, car la situation mondiale ne s’est pas améliorée. C’est donc la “fin de l’insouciance, de l’abondance”, comme l’a indiqué Emmanuel Macron dans son discours de rentrée au Conseil des ministres le 24 août dernier.

cet article était intéressant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: