Consommation des ménages : le point pour 2022

Partager sur facebook
Partager cet article

Une étude d’Allianz Trade parue en mai indique que le pire est à venir pour les Européens cette année avec 200€ de plus par an sur leur budget alimentaire. Explications.

Un pouvoir d’achat en berne

Au printemps 2022 déjà, les Français étaient nombreux à s’inquiéter quant à leur pouvoir d’achat : une étude effectuée en mars par l’observatoire Cetelem indique qu’ils étaient 82 % à en faire un sujet de préoccupation, tandis que 48 % des sondés estimaient que le pouvoir d’achat a baissé au cours des douze derniers mois.

A ce moment-là, l’inflation n’avait pas encore atteint les records qu’elle connaîtra quelques mois plus tard, mais il y avait déjà la hausse conséquente des prix de l’énergie, et la Russie venait d’envahir l’Ukraine. C’est d’ailleurs cet événement, ressenti comme très anxiogène, qui va fortement impacter le quotidien et le budget des Français : ils étaient 98%, en mars dernier, à anticiper un impact négatif de la guerre sur leurs finances.

pouvoir d'achat en baisse pour les Français

C’est donc sans surprise que le pouvoir d’achat des ménages français était déjà, au printemps dernier, ressenti comme étant menacé. Ce sont principalement les foyers les plus modestes qui sont le plus touchés puisque selon l’étude, seuls 38% d’entre eux ont le sentiment de pouvoir vivre comme ils le souhaitent.

Le budget alimentaire en forte hausse

L’étude d’Allianz Trade, parue deux mois après celle de Cetelem, va encore plus loin dans les prévisions pessimistes. Elle se concentre essentiellement sur le budget alimentaire des Européens, qui a subi de grands chocs en très peu de temps. En effet, la guerre en Ukraine est toujours d’actualité, et elle a entraîné de nombreuses pénuries ainsi que la hausse du coût des matières premières.

La guerre, et l’inflation historique que subit la France, ont mécaniquement fait augmenter le budget alimentaire des ménages. En effet, les producteurs de boissons et denrées alimentaires de la zone euro ont augmenté de 14% en moyenne leurs prix depuis le début de l’année, ce qui se ressent particulièrement sur l’huile, la farine et les pâtes. Le résultat de cette hausse se voit directement sur les tickets de caisse des consommateurs, qui témoignent d’un besoin de budget plus élevé en 2022 qu’auparavant. En moyenne, Allianz Trade table sur un impact de 224€ de plus pour le budget alimentaire des Français. C’est moins que pour d’autres pays de la zone euro, mais cela reste problématique, car rien n’indique quand et comment l’inflation sera maîtrisée. En attendant, outre le chèque énergie supplémentaire déployé en fin d’année par le gouvernement, d’autres mesures ont été évoquées pour lutter contre l’inflation et pour permettre aux Français de regagner un peu de pouvoir d’achat.

cet article était intéressant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: