Les Français sont-ils de plus en plus généreux ?

Partager sur facebook
Partager cet article

La crise sanitaire a stimulé la philanthropie de nos concitoyens. En 2020, les français ont été plus généreux que jamais, avec un montant de dons qui a augmenté de près de 13,7% par rapport à 2019. Avec en priorité des actions dans le domaine social, les français se sont fortement mobilisés au côté des associations et des fondations caritatives. Quelles ont été les sommes récoltées ? Quels sont les profils types des donateurs et quelles sont les premières causes soutenues ? Petit tour d’horizon de la France généreuse !

Une solidarité accrue : 7,5 milliards de dons en 2020.

En 2020, l’élan de générosité des français a été particulièrement important. Ainsi, ce sont près de 5,5 millions de foyers donateurs qui ont contribué à soutenir les projets d’entraides, les associations et les fondations solidaires.

Avec 7,5 milliards d’euros de dons au total, dont 4,5 milliards envoyés par les particuliers, on relève une hausse de près de 13,7% du montant total des dons effectués en 2020 par rapport à 2019.

Cette philanthropie a été notamment très vigoureuse lors du premier confinement avec une augmentation de + 693 % de dons collectés sur la seule première quinzaine d’avril 2020, comparée à la même période en 2019.

Qui sont les donateurs ? On note que ce sont plus souvent des femmes (55%), qu’ils sont la plupart du temps diplômés du supérieur (32% ont un bac+3) et que la religion joue également un rôle (62% des sondés déclarent suivre une pratique religieuse.)

De plus, 52% des donateurs ont le plus souvent dépassé l’âge de 50 ans, bien qu’ils ne représentent que 47% de la population en France.

Quelles sont les causes qui attirent les dons ?

De nombreuses causes mobilisent les français mais d’une manière générale l’action sociale reste leur domaine d’intervention privilégié.

Une étude réalisée par Kantar média pour France Générosités, en septembre 2020, montre que la protection de l’enfance arrive en tête (37% des sondés.), suivie par la lutte contre l’exclusion et la pauvreté, qui préoccupe 27% des donneurs, puis le soutien à la recherche médicale, qui concerne 25% des sondés.

générosité des français

On note également une forte progression des dons en faveur de la protection des animaux qui passe de la 10ème place en 2018, au 4ème rang des causes en 2020.

Par ailleurs, la protection de l’environnement recule perdant 3 places en 2020, pour s’établir au 9ème rang en 2020.

Enfin pour ce qui concerne les critères d’incitation à donner, les français privilégient l’efficacité des actions (48%), devant la nature des causes soutenues (45%), et la transparence financière des organisations (39%).

Des fondations et des organisations plus nombreuses.

Dans son baromètre annuel 2020 de la philanthropie, la Fondation de France établit également que le nombre d’organisations caritatives a fortement augmenté l’année dernière. Ainsi près de 240 structures nouvelles ont été créées durant l’année Covid.

Cette augmentation porte aujourd’hui à 4700 fondations et organisations, l’ensemble des collecteurs de dons en France.

Toutes ces structures ont également noté que leurs dépenses (+34%) avaient connu une hausse plus élevée que leurs recettes (+23%), malgré l’élan de solidarité de nos concitoyens.

cet article était intéressant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: