Taux immobilier juin 2019 : l’embellie se poursuit !

Les taux d’emprunt immobilier n’ont jamais été aussi attractifs : si vous souhaitez acquérir une maison ou un appartement, c’est plus que jamais le moment de mettre en œuvre votre projet !

Une baisse constante et inédite des taux immobiliers depuis 2008

Depuis quelques années, les taux des crédits immobiliers aux particuliers n’en finissent pas de baisser. Si en 2008 ils étaient en moyenne à plus de 5%, la moyenne des taux immobiliers a depuis baissé progressivement pour se situer, de mi-2016 à fin 2018, à environ 1.50 %. Ce sont les politiques de la BCE (Banque Centrale Européenne) qui sont à l’origine de cette baisse car la des mesures extraordinaires pour redresser l’économie après la crise ont été prises.

Juin 2019 : un taux immobilier historiquement bas

Cette année, la baisse se poursuit pour atteindre un taux de 1,29% en moyenne ! Il s’agit d’un taux nominatif, c’est-à-dire qui n’intègre pas le coût de l’assurance emprunteur, ni les frais de garantie et de dossier, qui sont donc à rajouter pour obtenir le TEG.

Comme toute moyenne, il faut bien sûr avoir à l’esprit que ce taux peut varier selon le dossier de l’emprunteur, son profil, ses revenus, le montant de son apport personnel, la durée de l’emprunt, etc. En effet, les dossiers les plus intéressants peuvent obtenir un taux encore meilleur pour leur prêt immobilier : jusqu’à 0,65% sur 15 ans et 0,9% sur 20 ans !

Les effets positifs de la baisse des taux immobiliers

Ces taux d’emprunt très bas dynamisent le marché de l’immobilier. En effet, comme la part des intérêts diminue fortement, même pour des durées d’emprunt très longues, de nombreux acquéreurs sont davantage en capacité d’emprunter. Cet effet d’aubaine a comme résultat d’augmenter le nombre de transactions, et contribue de fait à la bonne santé du marché immobilier. De plus, les ménages souhaitant acheter un bien craignent une remontée soudaine des taux, ce qui peut les inciter à investir sans attendre.  

Mais ce n’est pas tout : même si le prix de l’immobilier augmente notamment dans bon nombre de grandes villes, les acquéreurs peuvent désormais se projeter dans des logements plus grands qu’il y a 10 ans pour une même mensualité.

En outre, la période est également propice à la renégociation d’un prêt existant ou à un rachat de crédits : le taux du prêt immobilier est si bas que les emprunteurs peuvent prétendre à de meilleures conditions pour leur(s) crédit(s) en cours. Avec à la clé un gain de pouvoir d’achat non négligeable.

cet article était interessant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: