Comment réduire la consommation d’eau dans votre jardin ?

Partager sur facebook
Partager cet article

Souvent synonyme de sécheresse, l’été n’est pas tendre avec vos plantations…et avec votre facture d’eau. Comment faire pour avoir un jardin suffisamment irrigué sans pour autant se ruiner ? Voici quelques astuces.

Eau de pluie, horaires adaptés : un comportement à adopter au quotidien

La première chose à envisager pour votre jardin, c’est de l’arroser avec l’eau de pluie. En effet, c’est une source naturelle et gratuite dont il serait dommage de se priver.

Il existe des installations plus ou moins sophistiquées, et de tailles variables, pour récupérer l’eau de pluie donc c’est possible quelle que soit la taille de votre jardin. 

arrosage jardin economies

Le fonctionnement est très simple : l’eau est collectée dans une cuve ou un simple tonneau depuis la descente de vos gouttières, il suffit ensuite de lui raccorder votre système d’arrosage pour utiliser cette eau quand vous en avez besoin.

Deuxième chose importante à savoir : l’arrosage doit être effectué soit très tôt le matin, soit en soirée. Pourquoi ? Cela limite le gaspillage d’eau car si vous arrosez quand le soleil est au zénith, vous aurez beaucoup de pertes par évaporation.

Optimiser l’arrosage par types de végétaux

Tous les végétaux n’ont pas les mêmes besoins, il faut donc bien les distinguer voire les séparer afin de ne pas gaspiller l’eau. De plus, si vous les arrosez trop ou pas assez, vous pouvez compromettre la croissance de vos légumes !

L’idéal est dans un premier temps de regrouper vos plantations par rapport à leur consommation d’eau. L’ail, l’oignon, les pommes de terre demandent très peu d’eau alors que les courges, salades et tomates ont besoin d’être beaucoup plus arrosées. Si vous faites cohabiter ces différents légumes par besoins, vous rationalisez les arrosages et au final vous utiliserez moins d’eau.

Pour l’arrosage, préférez le goutte à goutte directement au pied des plantes, ou avec le goulot de l’arrosoir. En effet, il vaut mieux concentrer l’apport d’eau vers les racines, cela évite la prolifération des mauvaises herbes qui est favorisée par l’aspersion. Et bien sûr, vous économisez de l’eau en n’arrosant pas les endroits où vous n’avez pas de plantation.

Plantez bien et protégez la terre

Lorsque vous faites vos plantations, creusez un trou profond dans lequel vous aurez disposé de la terre meuble, du terreau et du compost. Ceci permettra à la plante de développer des racines profondes : elle sera ainsi plus autonome par rapport à ses besoins en eau.

Pensez à pailler autour de vos plantations : cela évitera à la terre de former une croûte en séchant. De plus, le paillage protège le sol des rayons du soleil et réduit l’évaporation, et il s’imbibe aussi d’eau “naturelle” comme la rosée et la pluie, limitant ainsi les arrosages. Et si besoin, pensez à biner la terre pour faciliter la pénétration de l’eau car comme le disent les jardiniers aguerris, “un binage vaut deux arrosages”.

En suivant ces conseils, vous devriez faire de belles économies d’eau tout en bénéficiant d’un potager au top !

cet article était intéressant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: