conditions rachat de crédit

Quelles sont les conditions pour bénéficier d’un rachat de crédits ?

Grâce aux niveaux exceptionnellement bas des taux d’emprunt actuels, de nombreux ménages ont pu mener un rachat de crédits avec succès. Pour faire baisser leurs remboursements mensuels, alléger le poids des charges, simplifier leur gestion ou encore pour autoriser le financement de nouveaux projets, le rachat de crédits présente de multiples atouts. Encore faut-il réunir certaines conditions qui permettent d’en faire une stratégie gagnante.

Dans quel cas votre rachat de crédits peut-il être refusé ?

Aussi appelé regroupement de prêts, le rachat de crédits consiste à faire racheter une partie ou la totalité de vos anciens emprunts, en un seul prêt de consolidation aux conditions plus avantageuses. Vous pouvez ainsi regrouper des crédits immobiliers, crédits à la consommation, crédits personnels, mais aussi d’autres dettes telles que des retards d’impôts ou de loyers, des découverts bancaires, une pension alimentaire, ou encore un prêt employeur.

La première chose à se rappeler, c’est que chaque organisme prêteur applique ses propres barèmes pour vous accorder ou non un rachat de crédits. Si votre demande de rachat ne présente pas les bonnes caractéristiques pour entrer dans leur grille d’évaluation, la banque ou l’établissement prêteur pourra vous refuser votre rachat de crédits.

Ces critères d’évaluation sont nombreux et concernent par exemple votre âge, votre situation financière, le niveau de vos ressources, le type de contrat de travail, ou encore le montant de vos crédits en cours, et votre taux d’endettement actuel. Si vous êtes en CDD (Contrat à durée Déterminée), un établissement peut vous refuser votre regroupement de prêts. Dans ce cas, d’autres préteurs qui se sont spécialisés dans ce type d’offres pourront être sollicités.

Il est donc important de faire jouer la concurrence. Une banque peut vous autoriser un rachat de crédits quand une autre l’aurait refusé.

Parmi les raisons qui entrainent un refus, l’une des plus communes, concerne un fichage au FICP (Fichier national des incidents de remboursements de crédits aux particuliers), ou au FCC (Fichier Central des chèques). Ces fichages sont en général une alerte pour les banques et indiquent que vous n’avez plus la possibilité de contracter de nouveaux emprunts. Si vous êtes dans ce cas, mieux vaut tout d’abord régulariser votre situation avant de faire une demande de rachat de crédits. Dès lors que vous aurez réglé vos créances, le retrait du fichage s’opère 2 à 3 mois après votre régularisation.

De plus, vous devez présenter un taux d’endettement acceptable. Si vous dépassez les 33% d’endettement par rapport à vos ressources, il est probable que votre rachat de crédits sera refusé. Cela étant, ce n’est pas une règle générale, car une fois le rachat de crédits effectué votre niveau d’endettement aura certainement baissé, et l’établissement créditeur étudie cette situation avant de vous donner une réponse.

Quels critères pour un rachat de crédits avantageux ?

Pour optimiser vos chances d’obtenir un rachat de crédits, mieux vaut présenter des comptes sains et un profil de bon gestionnaire. Un compte en banque qui ne montre aucun rejet de prélèvements ni découverts bancaires excessifs est un bon point au regard des critères d’évaluation de la banque.

A quel moment est-il le plus bénéfique de faire racheter vos anciens prêts ? En début de prêt, vous remboursez essentiellement les intérêts. Le taux de votre prêt unique sera plus avantageux donc vous gagnerez de l’argent sur le montant de vos nouveaux intérêts. Plus votre rachat de crédits est effectué tôt, et plus le gain obtenu grâce au nouveau taux peut être avantageux. Cependant le rachat de crédits peut également vous faire gagner de l’argent sur les frais d’assurance emprunteur. Cette règle n’est donc pas absolue.

Si vos crédits rachetés sont déjà anciens, un rachat de crédits peut rester avantageux, notamment en raison des économies réalisées sur vos assurances.

Par ailleurs, votre précédente banque applique des frais de remboursement anticipé lorsque vous faites racheter son emprunt. Ce montant est également à prendre en compte. En général, il ne peut dépasser 6 mois d’intérêts, ni le plafond de 3% du capital restant.

Le rachat de crédits n’est donc pas une solution miracle. Dans certains cas, il ne présente pas d’intérêts pour votre situation ou vous ne pouvez y prétendre. Dans d’autres cas, il peut être très avantageux pour vous permettre de faire baisser vos mensualités (parfois jusqu’à -60%, moyennant un allongement des durées), pour financer un nouveau projet (tel qu’un achat immobilier), et pour vous donner les moyens de retrouver votre équilibre budgétaire.

Notre conseil : la meilleure méthode pour réussir votre rachat de crédits consiste à faire appel à un courtier expert du rachat de prêts. Cet Intermédiaire en Opérations Bancaires (IOB) pourra vous orienter vers les solutions les plus profitables et faire appel aux établissement prêteurs les plus susceptibles de donner une suite favorable à votre demande.

ce guide m'a été utile ?

Note moyenne / 5. Vote count:

autres guides sur le rachat de crédit