Rouler propre : véhicule électrique ou véhicule hybride ?

Partager sur facebook
Partager cet article

Si vous souhaitez changer de voiture, le moment est peut-être venu de passer aux énergies les moins polluantes, les plus économiques et les plus durables. Avec l’extension du bonus et la prime à la conversion, les voitures électriques et hybrides sont devenues de plus en plus accessibles. S’il y a quelques années, vous n’aviez le choix qu’entre l’essence ou le diesel, désormais l’offre est devenue pléthorique. Pour optimiser votre acquisition, adoptez la technologie qui correspond à vos besoins réels. Quelles sont les caractéristiques des voitures électriques et des véhicules hybrides ? Quelles différences entre hybridation légère, simple, ou rechargeable ? Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque technologie ? Comment se décider entre les différents modèles ? Voici de bonnes pistes pour vous aider à bien choisir.

Que sont les technologies hybride légère, hybride et hybride rechargeable ?

Les constructeurs proposent différentes technologies et différents niveaux d’hybridation. Chacun de ses niveaux correspond à un cran vers le 100% électrique.

De l’hybride légère, à l’hybride rechargeable, en passant par l’hybride simple, les motorisations sont différentes. Ainsi l’hybride légère, désigne un premier niveau d’électrification : le système de « Start & Stop », qui peut également être associé à des dispositifs plus sophistiqués, permettant de couper quelques instants le moteur thermique à vitesse constante.

Ces dispositifs de micro hybridation présentent l’avantage de ne pas avoir de surpoids significatif, ni de recharge à effectuer. Cependant ils réduisent faiblement la consommation et les émissions polluantes. De plus le délai au redémarrage est parfois désagréable, et ils ne vous donneront pas accès à des bonus écologiques.

Pour l’hybride simple, popularisée dès 1997, avec la sortie de la Toyota Prius, le véhicule hybride associe un moteur thermique et un moteur électrique, avec une petite batterie (1kwh). Lorsque vous démarrez, c’est le moteur électrique qui est sollicité, dès les plus bas régimes. Le moteur thermique prend le relais ensuite, dès qu’il peut fonctionner sur un régime optimal, à partir de 25 km/h environ.

Ce type de véhicule hybride offre de belles performances environnementales en milieu urbain et il présente également de ne pas avoir à recharger de batteries. En revanche, il ne vous donne pas non plus droit au bonus écologique et il offre peu d’atouts si vous roulez le plus souvent sur voies rapides.

Dernière catégorie d’hybridation, l’hybride rechargeable. Comme pour l’hybride, ces dispositifs disposent d’un moteur thermique et d’un moteur électrique, avec en plus une batterie plus importante et une prise pour la recharger.

La voiture hybride rechargeable peut être un bon compromis, si vous ne souhaitez pas passer au tout électrique et si vos usages peuvent en bénéficier.

En pratique, ces véhicules sont généralement plus chers à l’achat avec un surcoût de 5000 à 10 000 € par rapport à l’hybride ou au thermique seul. En revanche, ils vous offriront les avantages de l’électrique sur les petits trajets urbains, en termes de consommation, de silence et d’émissions. Par ailleurs sur les longues distances, vous profiterez de la flexibilité du moteur thermique.

L’autonomie électrique annoncée sur les modèles hybride rechargeables actuels atteint les 50 à 60 km en conduite de ville. Si vous travaillez à 30 km, vous pouvez tout à fait réaliser l’aller-retour en roulant 100% électrique et en rechargeant votre batterie la nuit à votre domicile.

Après avoir rechargé quelques heures, vous pourrez ainsi circuler entièrement à l’électrique au quotidien, et effectuer des trajets longue distance avec le bénéfice du moteur à combustion.

Un véhicule 100% électrique pour un usage au quotidien.

L’autonomie a longtemps été un frein à l’achat de ce type de véhicule 100% électrique. Désormais, pour les citadines ou les véhicules compacts, la distance moyenne entre deux recharges peut facilement atteindre les 250 à 400 km d’autonomie. Sans parler des performances des Tesla et de leur super-chargeurs, qui pulvérisent le record et peuvent largement rouler sur 600 km sans avoir besoin d’être rechargé.

Au-delà, de vos préoccupations écologiques, le véhicule électrique peut présenter de nombreux atouts que ce soit en termes de confort, de silence, de couple et de fluidité, et bien sûr, en termes de coût à l’usage et de réduction des émissions de CO2.

Certains conducteurs hésitent à franchir le pas en raison des surcoûts à l’achat, mais le bonus écologique de 6 000 euros sur une voiture électrique neuve peut faciliter grandement l’investissement.

D’autant que la prime à la conversion est cumulable (jusqu’à 5000 €), et certaines aides locales peuvent également vous permettre de diminuer la note. Par ailleurs, l’installation d’une prise ou d’une borne dans votre domicile est simple à réaliser et elle sera rapidement amortie.

Agrément de conduite, économies sur l’utilisation et l’entretien, les atouts du tout électrique sont nombreux. Aussi, les constructeurs proposent aujourd’hui une grande variété de modèles.

Si vous avez besoin d’une petite voiture pour vous déplacer tous les jours, vous pouvez par exemple craquez pour une Renault Zoé ou une Skoda Citigo. S’il vous faut une voiture capable de faire aussi de longs trajets, vous pouvez bien sûr vous offrir le nec plus ultra avec les modèles Tesla mais aussi une voiture polyvalente telle que la Hyunday Ioniq.

Rouler propre : véhicule électrique ou hybride

Et s’il vous faut un véhicule de votre marque habituelle ? Vous trouverez votre bonheur, tous les constructeurs ont des modèles électriques ou hybrides désormais. Même le constructeur Porsche vient de sortir sa toute dernière, Porsche Panamera e-Hybrid, et vous invite aussi à tester les performances de la Porsche Taycan, la dévoreuse d’asphalte.

En dehors du réseau SuperCharger de Tesla, le seul petit bémol reste encore parfois l’insuffisance des infrastructures de qualité mais cela change dans le bon sens. Le gouvernement a ainsi promis une accélération de l’équipement pour faciliter l’itinérance sur les trajets longue distance. L’objectif étant d’atteindre près de 200 000 bornes de recharge dès la fin 2021.

Bon à savoir :

Lorsque vous disposez d'un véhicule électrique, vous pouvez profiter de certaines applications, telles que Plugsurfing ou encore Chargemap, qui vous aident à planifier vos trajets, partout en France et en Europe.

cet article était intéressant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: