Solocal : vers une sortie de son endettement historique

Partager sur facebook
Partager cet article

Née en 2000, Solocal est fortement endettée depuis une quinzaine d’années. L’an dernier, l’assemblée générale mixte de ses actionnaires a validé un plan de restructuration financière qui devrait lui permettre de sortir la tête de l’eau. Pourquoi l’entreprise est-elle autant endettée et en quoi consiste ce sauvetage ? Nous vous expliquons tout.

Une opération financière désastreuse qui a lourdement plombé Solocal

Issue de la fusion des annuaires de France Télécom et de l’Office d’annonces d’Havas, Solocal s’est d’abord nommée PagesJaunes, puis le groupe est entré en bourse en 2004.

C’est en 2006 qu’une vaste opération financière provoque le début de la dette de Solocal. En effet, France Télécom, qui a besoin d’argent, décide alors de vendre 54% du groupe PagesJaunes aux fonds d’investissement américain KKR et Goldman Sachs. Cette opération est alors le plus gros LBO (« leverage buy out », ou opération à effet de levier) jamais mené en France : il représente un montant de 3,312 milliards, financés par l’endettement des acquéreurs.

A cette époque, Solocal n’était pas inquiète, car elle réalisait plus de 500 millions de profits bruts par an, et bénéficiait d’une bonne trésorerie. Mais elle négocie mal le virage numérique, voit ses revenus s’effondrer…tout en continuant à verser leurs dividendes aux actionnaires, notamment à KKR. Finalement, l’entreprise passe son temps à refinancer sa dette pour repousser ses échéances, jusqu’en 2012 où elle décide de cesser de verser les dividendes. En parallèle, elle devient moins attractive et peine à trouver un bol d’oxygène.

Logo SoLocal

Un nouvel espoir pour 2021 ?

Lourdement endettée, Solocal cherche des solutions pour rebondir, dans un contexte économique qui n’est pas favorable. En effet, une embellie s’était amorcée en 2018, mais celle-ci a été mise à mal en 2020, une année noire qui a vu des baisses de ventes drastiques suite au confinement.

En juillet, Solocal a donc lancé une augmentation de capital d’un montant de 347 millions d’euros. Celle-ci doit sécuriser 85 millions d’euros de liquidité dans le groupe et permettre une réduction de l’endettement d’environ 262 millions d’euros. Cette opération a porté ses fruits car fin décembre, le groupe a annoncé que sa dette avait en effet diminué de moitié : elle est passée de 422 millions d’euros un an plus tôt à 195 millions.

La situation financière de Solocal est donc assainie, et les prévisions pour 2021 sont raisonnablement optimistes. Il s’agit en effet d’atteindre un objectif de rentabilité opérationnelle à 120 millions d’euros avec une hausse modérée du parc clients, sur fond d’incertitudes liées à la crise sanitaire actuelle.

cet article était intéressant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: