L’UFC-Que Choisir porte plainte contre Leetchi

Partager sur facebook
Partager cet article

Les Français lancent de plus en plus de cagnottes en ligne pour financer des projets, et les plateformes sont nombreuses. Dernièrement, l’association de consommateurs UFC-Que Choisir a mis Leetchi dans son collimateur. En cause : des délais de déblocage des fonds bien trop longs. Explications.

Deux jours qui se transforment en plusieurs mois : un délai préjudiciable

Filiale du Crédit Mutuel Arkea, Leetchi est une cagnotte en ligne très populaire qui revendique 12 millions d’utilisateurs en Europe. Habituellement, les fonds collectés sont débloqués sous 48 heures, permettant ainsi aux personnes de récupérer rapidement l’argent versé par les contributeurs. Leetchi communique d’ailleurs régulièrement sur cette rapidité, qui est un avantage de poids pour inciter sa cible à la choisir plutôt qu’une autre.

Or, ces derniers temps, les délais se sont singulièrement rallongés, et des milliers de consommateurs ont dû patienter plusieurs semaines, voire des mois, avant d’obtenir le versement des fonds. Il s’agit pour UFC-Que Choisir d’une durée tout à fait anormale, qui semble en plus devenir la règle. Et le préjudice de ce délai est particulièrement fort en cette période de crise sanitaire, car bon nombre de cagnottes ont été lancées pour faire face à des besoins primordiaux, par exemple pour récolter des dons à destination des hôpitaux, ou pour soutenir des proches touchés par la maladie. L’association de consommateurs a donc décidé de porter plainte contre Leetchi en décembre 2020, après avoir tenté le dialogue avec la plateforme, sans succès.

La défense de Leetchi : des délais qui s’expliquent et qui restent exceptionnels

Face à la plainte de l’UFC-Que Choisir pour pratiques commerciales trompeuses, Leetchi a répliqué via un communiqué. Selon la plateforme, ces délais ne touchent qu’une petite partie des cagnottes en ligne. Leetchi indique en effet qu’en octobre et en novembre 2020, 90% des cagnottes ont été traitées en 7 heures et les fonds débloqués sous 48 heures. Seules 3% des cagnottes auraient subi un délai de plus de 10 jours. Et pour celles-ci, Leetchi a une explication : il s’agit du temps nécessaire pour son service Conformité et Fraude de s’assurer de la légalité des cagnottes, ce qui oblige la plateforme à effectuer des contrôles automatiques mais aussi manuels, et à demander si besoin différents justificatifs au bénéficiaire de la cagnotte.

Leetchi précise également qu’elle n’utilise pas les fonds entre le moment où ils ont été récoltés et celui où ils sont versés au bénéficiaire. Elle n’a d’ailleurs pas le droit de faire fructifier cet argent, mais le doute plane… Après le dépôt de plainte en décembre dernier d’UFC-Que Choisir, le procureur de la République a trois mois pour donner sa position. Il peut décider de nommer un juge d’instruction pour approfondir les investigations. A suivre, donc.

cet article était intéressant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: