Crédit pour les indépendants : Franfinance se rapproche de la fintech Mansa

Début septembre dernier, la Société Générale s’est tournée vers sa filiale de crédit Franfinance afin de développer son offre de prêt personnel pour les indépendants. Elle s’appuie sur la fintech Mansa, spécialisée dans cette branche du crédit. On vous explique tout.

Les indépendants : des besoins, mais peu de garanties

Avec ce nouveau partenariat, la Société Générale s’inscrit complètement dans les mutations socio-économiques actuelles. En effet, les travailleurs indépendants représentent aujourd’hui 3,1 millions d’individus en France, ce chiffre a augmenté de 126 % en dix ans. Or, la quasi majorité des offres de prêt s’adressent aux salariés du “monde d’avant”, qui bénéficient d’un CDI et peuvent fournir des fiches de paie.

Les indépendants, dont les revenus sont souvent irréguliers, peinent à accéder au crédit. Ils ont pourtant besoin eux aussi de pouvoir emprunter, notamment dans le cadre de leur activité (pour acheter un véhicule, faire des travaux, etc.). C’est donc sur ce constat que la Société Générale s’est penchée pour offrir à ces actifs la possibilité de financer leurs besoins.

Un prêt personnel rapide, sans justificatif, et soumis au scoring Mansa

L’offre dédiée aux travailleurs indépendants s’intitule “Budget +”. Il s’agit d’un crédit renouvelable, d’un montant de 500€ à 5 000€, sans demande de justificatif concernant le projet lié à ce crédit. L’offre se veut transparente, réactive, et bien sûr 100% en ligne.

Afin de développer ce produit, Franfinance, la filiale crédit de la Société Générale, s’est adressée à Mansa. La toute jeune fintech propose en effet un logiciel de scoring, qui permet de noter rapidement à quel niveau de confiance un travail indépendant sera en mesure de rembourser son crédit.

Pour la Société Générale, ce partenariat s’inscrit dans une démarche de plus en plus tournée vers le numérique : en effet, sa banque en ligne Boursorama a été créée dès 2004, et dernièrement, la Société Générale a investi dans les néo-banques Shine et Prismea. La fintech Mansa devrait quant à elle tirer de beaux bénéfices de cette collaboration : cela renforce son image de marque et lui donne confiance pour s’investir dans d’autres partenariats avec les banques et conquérir le marché européen.

Franfinance
mansa

cet article était intéressant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: