Comment rénover votre logement de manière éco-responsable ?

Partager sur facebook
Partager cet article

Réduire l’impact écologique des habitations est un objectif majeur encouragé par le gouvernement. Il s’agit notamment de réduire la consommation énergétique d’un logement, tout en assurant un habitat sain et confortable à ses habitants. Comment y arriver ? Voici quelques pistes.

L’isolation, un chantier indispensable

Les constructions neuves sont encadrées par des réglementations (dont l’exigeante RE2020) mais les logements anciens, qui constituent une grosse partie du parc immobilier français, ne sont pas concernés. Ils cumulent pourtant bien souvent de gros handicaps en termes d’isolation, allant parfois jusqu’à la “passoire énergétique”.

C’est bien sûr avec les travaux d’isolation qu’il s’agit de démarrer une rénovation éco-responsable. En effet, un logement mal isolé génère des consommations d’énergie importantes, et donc du gaz à effet de serre. De plus, le confort et la santé des habitants en est impacté…sans parler des factures d’énergie qui en découlent.

Le choix des matériaux, une étape essentielle

Intérieure et/ou extérieure, l’isolation nécessite une approche professionnelle et ne s’improvise pas. Et si vous êtes en copropriété, les travaux concernant le bâtiment sont évidemment soumis au vote. Dans les deux cas, faire un bilan énergétique préalable est une approche qui sera importante pour identifier les besoins et déterminer la nature des travaux à effectuer.

Se lancer ensuite dans des travaux d’isolation éco-responsable, c’est bien sûr faire le choix de matériaux nobles et naturels : laine de chanvre plutôt que laine de verre, bois plutôt que PVC, etc. Privilégiez ceux qui présentent un bon bilan en termes d’énergie grise (c’est-à-dire qui ont diminué l’impact écologique de leur production), produits localement et issus de forêts gérées durablement (labels FSC ou PEFC).

Concernant les peintures, colles, résines et autres matériaux nécessaires lors d’une rénovation, veillez à leur conformité aux normes européennes : ils ne doivent notamment pas contenir de COV (composés organiques volatils).

Chauffage et ventilation, les clés de la performance thermique

Une bonne isolation, vous l’aurez compris, est un gage d’efficacité énergétique et s’inscrit donc totalement dans une rénovation éco-responsable. Mais si votre logement est équipé d’un système de chauffage ancien et peu performant, vous avez encore un peu de chemin à parcourir !

L’objectif, dans l’approche éco-responsable, est de diminuer l’émission de gaz à effet de serre. Donc, si vous avez un chauffage au fioul ou au gaz, ou si vous utilisez un poêle qui n’est pas aux normes, ou que vous êtes équipés de radiateurs électriques ancienne génération (les fameux “grille-pains”), le changement s’impose.

Idéalement, une solution durable est bien sûr à privilégier, et surtout si elle utilise les énergies renouvelables comme les pompes à chaleur ou encore les panneaux photovoltaïques.

Rénover de manière éco-responsable pour protéger la planète.

Recyclage et réemploi, pour aller encore plus loin

Dans le cadre de votre rénovation, vous pouvez choisir des matériaux issus d’une filière de recyclage, privilégier des matières dont la fin de vie se destine au recyclage, ou recycler vous-même les matériaux pour votre chantier. L’idée est aussi que le cycle de recyclage ou de réemploi continue après votre rénovation : ce que vous avez mis en œuvre doit idéalement être recyclable si vous envisagez de nouveaux travaux par la suite.

Pensez également à la récupération des eaux de pluie, ou encore à la production d’électricité : sans chercher à tout prix l’autonomie, vous vous inscrirez tout de même dans une démarche éco-responsable plus avancée.

cet article était intéressant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: