Nouveaux plans d’épargne retraite : une souplesse très appréciée

Partager sur facebook
Partager cet article

Depuis octobre 2020, le nouveau PER (plan d’épargne retraite) remplace notamment le PERP et le contrat Madelin. En quoi consiste-t-il et pourquoi est-il plébiscité par les Français ? Nous vous expliquons tout. 

Relancer l’épargne retraite en France avec le PER

Disponible depuis octobre 2019, le PER connaît un succès grandissant. En effet, près d’1,4 millions de Français l’ont choisi, et ce chiffre progresse rapidement.

L’objectif des plans d’épargne retraite est notamment de pouvoir financer les entreprises. Or, ces dernières années, c’était plutôt l’assurance vie qui avait la faveur des épargnants, car elle était ressentie comme un placement sûr et performant. Cependant, les taux de l’assurance vie ont baissé, et donc les Français s’interrogent davantage sur la manière dont ils souhaitent placer leur épargne.

Pendant longtemps, l’épargne retraite était possible avec différents supports, aux fonctionnements pas toujours très simples. Le nouveau PER vise à remplacer les contrats existants et à en corriger les défauts. Il est disponible sous trois formes : outre le PER individuel (souscrit par l’épargnant auprès d’une banque, d’une assurance ou d’un courtier), il existe également le PER entreprise collectif et le PER entreprise obligatoire.

nouveau plan épargne retraite

les avantages du nouveau PER

Le plan d’épargne retraite est intéressant à bien des égards :

  • Il compile les différents dispositifs existants (Perp, Perco, Madelin, Article 83).
  • Il propose une sortie soit en rente, soit en capital : auparavant, la rente était obligatoire, ce qui bloquait les épargnants.
  • Il offre des règles plus harmonisées, notamment pour les déblocages anticipés.
  • Il permet de déduire vos versements volontaires (sous un certain plafond) de votre revenu imposable.
  • Il est possible de transférer sur votre PER individuel votre épargne accumulée sur le Perp et le Madelin.

Le PER fonctionne sur le principe de la gestion pilotée. Si vous êtes loin de la retraite, l’épargne est investie dans des actifs risqués mais plus rémunérateurs, et lorsque vous vous approchez de votre départ en retraite, les supports deviennent progressivement moins risqués. Il est bien sûr possible, sur demande, de choisir uniquement des placements “stables” pour plus de sérénité.

Étant donné sa fiscalité très intéressante, le PER est un produit particulièrement attractif pour les contribuables les plus fortement imposés en ce qui concerne les versements. Par exemple, si vous êtes imposé à la tranche marginale d’imposition à 30 % et que vous versez 5 000 sur un PER, votre baisse d’impôt est de 1 500€, et elle est de 2 050€ si vous êtes dans la tranche à 41%. En revanche, pour la phase de sortie du PER, il vaut mieux être imposé à une tranche plus basse pour maximiser l’intérêt fiscal du PER.

De nombreux contrats PER sont aujourd’hui disponibles sur le marché mais ils ne se valent pas forcément. Soyez particulièrement attentifs aux frais de versement : ceux-ci sont de 2,5% en moyenne, mais peuvent atteindre 5% et dans ce cas ils peuvent avoir un impact non négligeable sur la rentabilité de votre plan d’épargne retraite.

cet article était intéressant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: