Pouvoir d’achat : découvrez les applications anti-gaspi

Partager sur facebook
Partager cet article

L’inflation s’envole en 2022, et le pouvoir d’achat en pâtit. Face aux enjeux liés aux budgets alimentaires de plus en plus restreints, deux applications se sont associées aux leaders de la grande distribution pour proposer aux consommateurs d’acquérir des paniers d’invendus à moindre coût. Nous vous les présentons.

Too Good To Go, la plus populaire

Déjà téléchargée par 11,9 millions de Français, l’application mobile danoise Too Good To Go a été créée en 2015. Au départ, l’application mettait en relation ses utilisateurs avec de petits commerçants (boulangeries, restaurants…) et certaines enseignes pour permettre de récupérer des paniers d’invendus à moindre coût. L’objectif était de lutter contre le gaspillage alimentaire et d’avoir un impact réel sur cette problématique.

Too Good To Go s'allie à la grande distribution pour lutter contre l'inflation.

Too Good To Go est en effet très impliquée dans ce domaine, car elle a mis en place de nombreuses actions de sensibilisation et de formation. Elle a développé des outils éducatifs pour les écoles, mis en place le programme « Mon école anti-gaspi » et souhaite influencer les états en questionnant les politiques publiques en matière de consommation alimentaire. Cependant, la grande majorité des usagers connaît et utilise Too Good To Go pour son avantage principal : économiser de l’argent en achetant des invendus. Les partenaires de Too Good To Go sont nombreux : Intermarché, Carrefour, Cora, le groupe Casino, etc. mais aussi des marques pour des opérations ponctuelles comme Miko par exemple.

Phenix, la plus solidaire

Créée en 2014, l’application Phenix est issue d’une startup parisienne, elle revendiquait 1,4 millions de téléchargements début 2021. Le principe de fonctionnement de cette application est le même que pour Too Good To Go : mettre en relation les commerçants et les enseignes avec les utilisateurs pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Elle se distingue toutefois de sa “concurrente” sur deux points.

Phenix s'allie à la grande distribution pour lutter contre l'inflation.

Tout d’abord, Phenix s’adresse non seulement aux particuliers mais aussi aux associations. La dimension solidaire de Phenix est donc importante. D’autre part, la startup ne propose pas de formation ni de sensibilisation, mais mesure l’impact de la valorisation des invendus grâce à un baromètre de l’antigaspi en trois volets : déchets évités, émissions de gaz à effet de serre évitées, nombre de repas sauvés et valeur des produits donnés aux associations. Cette approche vise à faire comprendre aux enseignes l’intérêt d’adhérer à la démarche proposée par Phenix, car elles peuvent ainsi notamment augmenter leur rentabilité, voire s’engager dans une démarche RSE. Leclerc, Intermarché et Carrefour, entre autres enseignes, sont d’ores et déjà engagés avec Phenix.

En plus des applications anti-gaspi concernant l’alimentaire, il y a beaucoup d’autres démarches à adopter si vous souhaitez maîtriser votre budget tout en préservant la planète, n’hésitez pas à vous en inspirer !

cet article était intéressant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: