Quels sont les impacts du Black Friday sur l’économie française ?

Cela fait plusieurs années que le Black Friday est devenu une opération commerciale importante dans le monde entier, notamment sur Internet. Quels sont ses impacts réels sur l’économie française ? Nous nous penchons sur la question.

Mais au fait, d’où vient le Black Friday ?

Le Black Friday nous vient des Etats-Unis. C’est un évènement commercial qui a lieu le vendredi suivant Thanksgiving. Ce jour n’est pas choisi au hasard car il  marque traditionnellement le véritable démarrage des achats de Noël. Les commerçants profitent donc de ce vendredi pour proposer des remises parfois spectaculaires.

Achat de Noël avec le Black Friday 2019

Arrivé en 2013 en France, le Black Friday a pris une belle ampleur. D’ailleurs, devant l’effet dynamique du Black Friday, bon nombre d’enseignes ne proposent plus seulement leurs remises ce jour-là : elles peuvent s’étaler sur toute la semaine qui suit, y compris le week-end, voire jusqu’au lundi via le Cyber Monday (qui concerne exclusivement les offres en ligne). 

Le Black Friday est-il vraiment bénéfique à l’économie française ?

Sans aucun doute, le pic de consommation induit par cette semaine de promotions est réel. Les consommateurs profitent de l’aubaine pour acheter leurs cadeaux de Noël à meilleur prix, faisant du Black Friday l’opération la plus intéressante de l’année pour les commerces.

Cependant, l’impact de ces promotions  sur les marges est important, car les rabais sont souvent de taille. Mais avec le volume des ventes ainsi généré, les enseignes s’y retrouvent, surtout dans le contexte actuel de frilosité de consommation. De plus, les commerces ont souffert l’an dernier du mouvement des « gilets jaunes », le Black Friday de 2019 est donc bienvenu.

Véritables affaires ou fausses promos, le débat est en cours. De nombreuses actions ont également eu lieu (blocage d’entrepôts d’Amazon par exemple) pour dénoncer la surconsommation induite par ce « vendredi noir » et son impact sur l’environnement.

Même si ces voix s’élèvent de plus en plus fort, le Conseil du commerce de France affirme que « tout ce qui relance et porte la consommation est bon pour le commerce, et donc pour l’économie française. » Et rappelle « la liberté des commerçants d’organiser leurs promotions comme ils le souhaitent, et la liberté des consommateurs d’effectuer leurs achats où et quand ils le souhaitent ».

Et en effet, il faudra compter à l’avenir sur le Black Friday car selon RetailMeNot, spécialiste de la promotion digitale, les dépenses sont en constante augmentation et chacun lui consacre en moyenne 239 euros. L’impact est donc réel sur la consommation, et donc sur l’économie française. 

cet article était interessant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: