Astuce budget : zoom sur la méthode BISOU

Partager sur facebook
Partager cet article

BISOU : derrière cet acronyme étonnant se cache une méthode imaginée par Marie Duboin et Herveline Giraudeau, autrices de l’ouvrage “L’abus de consommation responsable rend heureux” paru aux éditions Eyrolles en janvier 2020. On vous explique de quoi il s’agit.

B comme Besoin

La première lettre de l’acronyme BISOU invite à se poser une question très simple : à quel besoin cet achat répond-il chez moi ? Il s’agit ici de se demander quelles sont les motivations profondes qui nous poussent à acheter tel ou tel objet.

En effet, les véritables besoins ne sont pas nombreux. Il s’agit de la faim, de la soif, du sommeil, ou d’autres comme par exemple la reconnaissance ou le respect. Tout ceci ne s’achète pas, mais parfois on a besoin d’essayer de les combler avec une dépense. Par exemple, on peut vouloir faire un cadeau à une personne pour gagner son affection, ou encore dépenser de l’argent en maquillage pour combler un manque d’estime de soi. Consommer n’est pas une solution, il faut donc bien s’interroger avant.

I comme Immédiateté

Nous vivons dans un monde de l’instantané, du rapide, du tout prêt, et la frénésie de consommation en fait partie. Faut-il céder aux sirènes du fast fashion, du jetable, de la nouveauté ? Ceci est essentiellement une problématique liée à l’impact du marketing dans nos vies. Car si on prend un peu de temps pour réfléchir, au fond, ce qu’on essaie de nous faire acheter n’est pas forcément nécessaire.

Sans pour autant cesser de consommer, la clé est là aussi de temporiser. Vous êtes tenté par un objet que vous pensez indispensable à votre vie ? Reposez-vous la question dans quelques jours avant de l’acheter d’un simple clic. Et si vous avez pu vous en passer pendant longtemps, est-il vital de vous l’offrir maintenant ? Faites une liste avec vos envies et revenez-y plus tard, vous verrez que certaines auront disparu. Pendant les soldes et les promos comme le Black friday, il peut sembler difficile de résister à la tentation. D’autant que vous avez “l’excuse” du tarif imbattable. Essayez d’attendre quand même, et l’objet en question sera peut-être à nouveau présent dans de prochaines offres spéciales.

S comme Semblable

La méthode BISOU, c’est aussi éviter d’acheter quelque chose qu’on a déjà. Vous faut-il vraiment un deuxième couteau à huîtres ? Une énième ceinture ? Un nouveau smartphone ? Si la réponse est, en toute franchise, non, alors inutile de faire cet achat.

Mieux encore, vous avez peut-être en stock un objet similaire qui fera l’affaire, comme par exemple une bonne vieille cafetière italienne au lieu de celle à dosettes qui vous fait de l’œil. Ou alors, un voisin peut vous prêter sa perceuse, cela vous évite d’en acheter une. Sans oublier le troc ou le don, des comportements de plus en plus en vogue avec de nombreuses applications qui le proposent.

O comme Origine

C’est l’aspect de la méthode BISOU qui vous invite à avoir une réflexion de fond sur la consommation responsable, équitable, et à avoir une démarche tournée vers le local. Et cela invite à se poser des questions : où et par qui a été fabriqué cet objet ? Les personnes qui ont travaillé à cette production l’ont-elles fait dans des conditions décentes ? A-t-il fait le tour de la terre pour vous parvenir ?

Ces questions peuvent aller plus loin encore, car vous pouvez vous interroger sur l’impact de ce produit sur votre santé, ou encore sur les conditions d’exploitation de la matière dans laquelle il est fabriqué. A ce stade, il s’agit vraiment de chercher à prioriser ces aspects pour mieux consommer, dans tous les sens du terme.

U comme Utile

Enfin, on acquiert bien souvent des objets qui ne nous servent au final que très peu, voire pas du tout. Vous avez certainement déjà expérimenté cela : un achat compulsif, puis un autre, qui finissent par encombrer vos placards.

Pour n’acheter que ce qui est utile, demandez-vous combien de fois vous allez utiliser cet objet dans l’année. Si vous n’arrivez pas à établir un planning d’utilisation, c’est probablement parce que cet objet n’est pas utile dans votre vie. Et s’il s’agit d’un objet utile mais seulement ponctuellement, il y aura toujours quelqu’un dans votre entourage pour vous prêter son service à fondue, ou la possibilité de louer une robe de soirée, voire même d’acheter une tondeuse à plusieurs.

Utilisez la méthode BISOU pour dépenser moins et consommer plus responsable.

cet article était intéressant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: