Pourquoi choisir la colocation intergénérationnelle ?

Partager sur facebook
Partager cet article

Face à l’augmentation des loyers, à la hausse du coût de la vie et à la pénurie de logements, la colocation intergénérationnelle est de plus en plus fréquente en France. Comment ça fonctionne ? Le principe est simple : un senior loue une partie de son logement à un étudiant ou à une jeune personne aux revenus modestes. Cette forme de colocation peut être payante avec échange de petits services, ou totalement gratuite si le colocataire s’engage à réaliser plusieurs tâches pour la personne âgée, telles que la cuisine, les courses, le ménage, l’application de soins, une présence ou autres services définis contractuellement à la signature du bail. Quels sont les avantages de cette forme de colocation « solidaire » ? Quels sont les éventuels inconvénients à anticiper ? Faisons le point…

Les avantages de ce dispositif de colocation

En premier lieu, la colocation intergénérationnelle est un dispositif gagnant-gagnant qui satisfait aux deux parties. D’un côté, la personne senior bénéficie d’une présence et d’une aide au quotidien ainsi que d’un allègement de ses charges, et de l’autre, l’étudiant ou la personne aux ressources limitées profite d’une solution de logement à moindre coût et également de la compagnie d’une personne d’expérience.

Les économies réalisées peuvent être d’autant plus importantes que depuis la loi Elan de 2018, il est possible d’instaurer un contrat de cohabitation solidaire qui permettra au bailleur ainsi qu’à son locataire de recevoir le soutien financier des Aides Personnalisées au Logement (APL).

Par ailleurs, cette forme de location est également un moyen de trouver un logement dans des zones géographiques à forte tension locative.

En effet, dans de nombreux centres-villes ou à proximité de certains lieux de formation, la pénurie de logements est criante. Pour un étudiant, c’est donc un atout crucial, de trouver une habitation à deux pas de ses salles de cours. De même, une femme seule avec un enfant appréciera de se trouver à proximité des écoles et des bassins d’emploi.

De plus, la colocation intergénérationnelle peut être un bon remède contre la solitude. Tant pour la personne âgée que pour l’étudiant parfois loin de sa famille et de ses amis.

Enfin, la personne âgée profite aussi d’une aide précieuse au quotidien. Selon les termes du contrat établi, le colocataire doit lui rendre des services définis à l’avance. Faire les courses, assurer le ménage ou la cuisine, offrir des moments de discussion, de partage et d’échange, s’occuper de certains soins, etc, la liste sera plus ou moins longue selon les termes du contrat établi et le degré d’entente entre les deux parties.

Les avantages du dispositif de colocation intergénérationnelle

Les désagréments éventuels de la colocation intergénérationnel

Les exemples sont nombreux de cohabitation intergénérationnelle qui ont été un succès complet. Les plus jeunes s’enrichissant du vécu partagé par les seniors, et les plus âgés profitant de la fraîcheur et de l’aide d’une compagnie sympathique et tonique.

En revanche, cette forme de cohabitation peut aussi avoir ses revers. Il s’agit en effet avant-tout d’une aventure humaine. La qualité des relations entre le locataire et son bailleur sera essentielle à la réussite d’une telle forme de cohabitation.

Comme toute relation, celle-ci sera aussi faite de compromis. Chacun devra pouvoir respecter les modes de vie de son colocataire, faire preuve à la fois d’empathie et de compréhension. Avoir le sens de l’écoute et le respect de l’autre seront des atouts non négligeables. 

Dans le cas contraire, les conflits entre génération pourraient vite prendre le pas sur le désir de vivre en bonne entente ensemble. Un jeune étudiant fera ainsi preuve de patience et de calme. Il comprendra par exemple que la personne âgée qui l’héberge n’accepte pas de recevoir des hordes de fêtards jusqu’au petit matin. De son côté, la personne plus âgée devra également mettre de l’eau dans son vin et accepter que son locataire ait des envies et des besoins propres à son âge.

Pour le reste, les règles qui président à toute forme de colocation réussie restent en vigueur. Le respect de l’intimité et de l’espace dont l’autre a besoin, la compréhension des rythmes de vie de chacun seront à l’ordre du jour. Dès lors que ces conditions sont remplies, tout devrait se passer sur un nuage. 

Bon à savoir :
Pour faciliter ce dispositif de colocation intergénérationnelle, de nombreuses associations se sont mises en place. Citons, l'association Habitat et Humanisme, qui propose des logements sociaux en colocation intergénérationnelle pour des personnes aux revenus modestes, telles que des familles monoparentales.

cet article était intéressant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: