Quels sont les pays les plus émetteurs de gaz à effets de serre ?

Partager sur facebook
Partager cet article

Produites par nos activités humaines, les émissions de gaz à effets de serre (GES) sont en grande partie responsables du réchauffement climatique. Cependant, tous les pays n’ont pas le même degré d’implication dans ce désastre collectif. Récemment, le site d’information Carbon Brief a réalisé une étude qui établit le poids de chaque pays dans le volume total des émissions de CO2, à travers l’histoire.

Les 10 pays les plus émetteurs de CO2 dans le monde depuis 1850

D’après l’étude de Carbon Brief, les États-Unis ont été responsables de 20,3 % de l’ensemble des émissions de CO2 produites à l’échelle mondiale, depuis les débuts de l’industrialisation.

Derrière eux, la Chine avec 11,4 % des émissions, la Russie (6,9 %), le Brésil (4,5 %), l’Indonésie (4,1 %), l’Inde (3,4 %) et enfin le Royaume-Uni qui comptabilise à lui seul près de 3 % des expulsions de GES. Le Japon (2,7 %) et le Canada (2,6 %) clôturent la liste des dix principaux contributeurs de gaz nocifs, cumulées depuis 1850.

Gaz à effet de serre aux Etats-Unis

La France arrive en 12ème place de ce classement, juste derrière l’Ukraine en 11ème position.

Si la Chine a toujours été dans le trio de tête, elle se classait en troisième position derrière la Russie au siècle dernier. Désormais, elle décroche la deuxième place en production cumulée, notamment en raison de ses rejets de CO2 qui ont plus que triplé depuis les années 2000 et l’envolée de son activité économique.

La Chine est aujourd’hui le premier émetteur de CO2 dans le monde en production annuelle. En 2018, elle expulsait près de 9 milliards de tonnes de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, soit 1/4 des émissions totales. 

Notons également que l’Union Européenne pourrait prendre la troisième place si elle était considérée comme une seule nation. Prise dans son ensemble, elle comptabilise en effet près de 1/10ème de la production mondiale avec 3,5 milliards de tonnes de CO2 cumulées, émises depuis 1850.

En cause : la déforestation et les combustibles fossiles.

Les sources de pollution ont naturellement évolué avec le temps. Jusqu’au début du XXème siècle, aux États-Unis, en Chine et en Russie, les principales émissions étaient causées par la déforestation avec l’utilisation des terres agricoles et de bois à brûler.

De leur côté, les pays européens contribuaient à l’augmentation de CO2 par l’extraction de charbon pour faire fonctionner les nombreuses usines de la révolution industrielle.

Au niveau mondial, les rejets de CO2 dus à la déforestation se sont maintenus à un haut niveau durant les deux derniers siècles.

Les émissions liées aux énergies fossiles ont connu quant à elles un accroissement vertigineux. Elles ont ainsi été multipliées par douze depuis le début du XXème siècle et elles ont doublé au cours de trois dernières décennies.

Les pays qui génèrent le plus de CO2 par habitant ?

Le classement des pays les plus émetteurs varient considérablement si l’on calcule leurs résultats en considérant le ratio d’émissions par habitant.

Ainsi, si les États-Unis ont produit près de 1/5 de l’ensemble du CO2 émis depuis 1850, les USA n’arrivent qu’en sixième position derrière l’Australie en ce qui concerne leur production de dioxyde de carbone par habitant.

Dans ce classement, le Qatar arrive en tête, avec près de 37 tonnes d’émissions de CO2 par habitant. Ce résultat étant imputable au faible nombre d’habitants Qatari au regard de l’exploitation pétrolière, et aussi à leurs dépenses énergétiques importantes pour faire fonctionner les nombreux climatiseurs du pays.

Pour les mêmes raisons, le Qatar est suivi du Koweït (23 tonnes/habitant), puis de l’Arabie saoudite, et en quatrième position par l’Australie, dont 90% de l’énergie consommée provient des combustibles fossiles. 

Par comparaison, un Français émet en moyenne 11,7 tonnes de CO2/habitant soit 16 tonnes de moins qu’un Qatari. Un résultat à pondérer quand on estime le volume des populations : 67,4 millions de français recensés par l’INSEE en 2020, contre 2,7 millions d’habitants en 2018 au Qatar.

cet article était intéressant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: