Aides pour la rénovation énergétique : ce qui change en 2022

Partager sur facebook
Partager cet article

La rénovation énergétique est une préoccupation majeure pour le gouvernement et les Français. Il s’agit d’œuvrer pour des bâtiments toujours moins énergivores, afin de lutter contre le réchauffement climatique. Depuis de nombreuses années, des dispositifs existent pour limiter l’impact de la rénovation énergétique sur le budget des ménages. Ces aides évoluent régulièrement : nous faisons le point pour 2022.

France Rénov’ : un accompagnement renforcé et personnalisé

Depuis le 1er janvier 2022, le ministère de la Transition écologique a mis en place un nouveau service nommé France Rénov’. Son objectif est d’être aux côtés des ménages qui souhaitent faire des travaux dans leur logement pour en améliorer l’efficacité énergétique. Ceux-ci peuvent ainsi accéder à des conseils gratuits, neutres et entièrement personnalisés, avec un accompagnement dédié. Il s’agit d’informer et d’orienter, mais aussi d’assurer une mission sociale auprès des ménages les plus modestes.

Afin de permettre aux ménages d’accéder plus facilement aux aides financières existante et leur permette de solliciter les professionnels compétents, France Rénov’ se décline en quatre grands dispositifs :

  • Le site web France Rénov, qui contient toutes les informations importantes à connaître, un simulateur d’aides et un annuaire des artisans qualifiés RGE.
  • Un numéro de téléphone national, qui permet d’être en relation avec les conseillers France Rénov’ (0 808 800 700).
  • Des Espaces Conseil France Rénov’ répartis sur l’ensemble du territoire. Ce réseau de plus de 450 guichets uniques est issu des anciens espaces conseil FAIRE ainsi que des Points rénovation information de l’Anah (PRIS).
  • Des interlocuteurs dédiés et identifiés auprès de chaque ménage qui souhaite rénover son logement par l’appellation Mon Accompagnateur Rénov’. Ces professionnels simplifient le parcours de travaux, grâce à un suivi complet tout au long du projet : technique, administratif, financier, voire social pour les ménages les plus modestes.

Des aides à la rénovation énergétique qui évoluent

Avec l’arrivée du dispositif France Rénov, l’ancienne aide Habiter mieux sérénité, axée sur les ménages modestes habitant en passoire thermique, devient MaPrimeRénov’ Sérénité. Cette nouvelle aide permet de proposer des taux de financement avantageux afin d’inciter les ménages à effectuer des travaux ambitieux : elle concerne jusqu’à 50 % des travaux réalisés, plafonnés à 30 000 €, et est cumulable avec des primes spécifiques et des aides des collectivités locales. L’objectif est d’atteindre un gain énergétique minimum de 35 %, attesté par une évaluation énergétique. L’accompagnement individuel des ménages éligibles dans leur projet de rénovation énergétique est systématique dans le cadre de MaPrimeRénov’ Sérénité.

En outre, il est également possible de bénéficier, depuis le 1er juillet 2022, des primes CEE par geste ou Coup de pouce rénovation performante. Ces évolutions de la prime CEE sollicitables depuis de nombreuses années visent à simplifier le dispositif. Les primes sont principalement délivrées par les fournisseurs d’énergie signataires de la charte « Coup de pouce Rénovation performante d’une maison individuelle ».

2022 : actualités des aides à la rénovation énergétique

Par ailleurs, il est permis de cumuler l’éco-PTZ et MaPrimeRénov’ Sérénité. Cela peut permettre de financer le montant des travaux non pris en charge par la prime. Le montant maximal de l’éco-PTZ est de de 50 000 €. Sans conditions de ressources, il concerne les propriétaires occupants ou bailleurs d’un logement construit depuis plus de 2 ans situé en métropole. Dans cette perspective, les banques pourront proposer un nouvel éco-prêt à taux zéro à partir de fin 2022.

cet article était intéressant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: