L’agriculture de demain passera-t-elle par la biodynamie ?

Partager sur facebook
Partager cet article

La biodynamie est un ensemble de méthodes agricoles qui prend en compte toute la subtilité du vivant pour faire pousser les plantes et élever les troupeaux. Controversée pour ses liens avec « l’anthroposophie », mouvement spirituel créé par son inventeur Rudolf Steiner, elle n’en demeure pas moins une pratique d’avenir de plus en plus répandue dans l’agriculture moderne. Qu’est-ce que la biodynamie ? Quelles en sont les vertus ? Quelle est son origine ? Faisons le point…

Comment définir la biodynamie ?

La biodynamie désigne un ensemble de pratiques agricoles qui replace la plante et les animaux au cœur de l’écosystème qui les entoure. 

Son ambition est de privilégier un développement des plantes et des animaux en harmonie avec les lois naturelles.

En s’appuyant sur l’intelligence de la nature, la biodynamie permet aux fermes d’étendre la diversité de leur production et d’augmenter leur autonomie.

Afin d’améliorer la qualité des produits et d’optimiser les travaux agraires, elle considère les cycles qui rythment la vie de la terre, tels que les cycles lunaires et solaires.

Favorisant la régénération des sols, elle participe également d’une meilleure qualité alimentaire tout en œuvrant au quotidien en faveur de la biodiversité environnante.

Quels sont ses principaux avantages ?

En plus d’être une agriculture proposant des réponses opérationnelles à plusieurs problématiques d’actualité, la biodynamie permet aux plantes d’exprimer toutes les particularités de leur terroir et de leur région d’origine.

C’est également une forme d’agriculture et d’élevage qui offre aux professionnels comme aux particuliers, une plus grande liberté dans leur activité ou dans leur pratique du jardinage.

Non seulement, elle favorise la production d’aliments de plus grande qualité, mais en plus elle permet de pallier à la perte de fertilité des sols tout en agissant aussi pour le maintien durable de la biodiversité locale.

Il y a de nombreux avantages dans la biodynamie.

Selon ses pratiquants, elle relie l’homme à la nature et redonne aux agriculteurs le pouvoir d’agir positivement sur notre environnement.

Quelles sont les origines de la biodynamie ?

En 1924, sollicité par les agronomes allemands, Rudolf Steiner se pencha sur les phénomènes de dégénérescence des plantes, mais aussi l’emploi des substances chimiques, les chutes de fécondité des élevages, et la dégradation de la fertilité des sols.

Suite à ces travaux, Il définissait les bases de la biodynamie dans son « Cours aux Agriculteurs » (« Kurse für die Landwirte »), une série de huit conférences données à Koberwitz du 7 au 16 juin 1924 puis une allocution à Dornach, le 20 juin 1924.

Scientifique né en Autriche, Rudolf Steiner est également célèbre pour avoir fondé une doctrine spirituelle connue sous le nom d’Anthroposophie.

Un mouvement très controversé, qui explique aussi pourquoi la biodynamie suscite des controverses. Ses détracteurs y voient une approche qui serait à l’agriculture, ce que l’homéopathie est à la médecine.

Cependant, aujourd’hui, un nombre croissant d’éleveurs et d’agriculteurs intègrent les enseignements et les méthodes de la biodynamie dans leur activité et les enjeux de la transition climatique renforce l’attractivité de ces pratiques environnementales durables.

Bon à savoir :
Les plus grands crus bourguignons suivent aujourd'hui les méthodes de la biodynamie. Dans les vignobles, en Côte de Nuits comme en Côte de Beaune, les vins les plus prestigieux sont tous issus de vignes cultivées en biodynamie.

cet article était intéressant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: