Interview avec Alexandra Tence de Super Responsable

Partager sur facebook
Partager cet article

Nous avons rencontré Alexandra Tence, fondatrice de Super Responsable. Elle nous explique dans cet interview comment fonctionne le concept de Super Responsable. C’est une organisation engagée pour une consommation plus responsable à l’échelle nationale, mais de quelle manière ? Alexandra vous explique tout dans cet article.

En quoi consiste le site de Super Responsable ?

Alexandra : « C’est un sélect store durable et abordable dans le sens où l’on recense près de 200 marques de France pour la femme, l’homme, l’enfant et l’animal autour de soi et en ligne au travers de 50 engagements. Ces engagements sont variés. Cela peut être un engagement sain, éthique et durable donc respectueux de l’Homme, de l’animal et de l’environnement. On a du vrac, du vintage, de l’ESAT, du bio, du local… pour maximiser un peu toutes les offres qui sont en France.

Interview avec Alexandra Tence, fondatrice de Super Responsable.

On accompagne ces marques, qui sont nos clients, en communication, en marketing et en développement web. Nous les aidons à se mettre en avant. On anime leurs réseaux sociaux, on crée leur site web, leur stratégie marketing, leur mailing. Nous sommes innovantes dans ce modèle. Grâce à cela, nous avons un bureau au business pôle à Sophia Antipolis qui est un peu la « Silicon Valley » de la France. On permet à ces marques entrantes, qui sont des TPE, des PME, des Start-ups de pouvoir accéder à ces services qui d’habitude sont très coûteux en ayant étudié des formules qui sont beaucoup plus accessibles et globales pour eux.

Voici les 3 formules :

  • La 1ère formule c’est Super visibilité : elles ont leur page où elles peuvent ajouter leurs produits. Elles peuvent lire les avis et y répondre. Leurs engagements fonctionnent comme des mots clés pour maximiser leur référencement naturellement. Sur leur page, elles ont tous les éléments de leur présence digitale, ce qui permet encore de maximiser leur référencement et elles peuvent ajouter leurs récompenses qui sont des codes promo, des invitations à des évènements ou des petits cadeaux à l’achat. Ces récompenses sont offertes aux visiteurs du site quand ils font des actions comme laisser des avis, partager une adresse… On parle d’actions de « Consom’acteurs ».

  • La 2ème formule c’est Super croissance : nous avons remarqué que les marques manquaient de temps et de visibilité. Cette formule est celle où l’on met à jour leur page, leurs produits, on répond aux avis et on leur consacre un espace « marque à suivre » qui est le plus vu du site.

  • La 3ème formule c’est Super accompagnement : nous les coachons en communication, marketing, développement web et gestion d’entreprise. Ils peuvent également bénéficier de tarifs préférentiels sur nos services à la carte.

Donc nous faisons aussi des services à la carte pour toutes ces prestations. »

Quelles sont les produits que vous proposez ? Combien de marques différentes référencez-vous ?

Alexandra : « Nous référençons près de 200 marques avec près de 700 points de vente géolocalisés. On géolocalise autant les boutiques que les revendeurs de ces marques pour pouvoir trouver facilement les produits autour de soi puisqu’on soutient le commerce de proximité.

Les produits peuvent être alimentaires comme de la vanille, du café comme dans une épicerie fine. Nous avons beaucoup de produits autour de la mode : des vêtements, des accessoires, des chaussures… Nous avons aussi des produits de beauté et des produits pour la maison comme des coussins, des éléments décoratifs, des bougies. »

Que trouve-t-on sur votre blog ?

Alexandra : « Le blog vient compléter d’un point de vue théorique tous les apports produits donc on amène un peu notre expertise sur le sujet en donnant des conseils pour éviter de consommer et permettre de se poser les bonnes questions quand on souhaite faire un achat. On met en avant certaines marques pour étayer nos arguments. Nous avons des articles qui sont dédiés à nos principaux clients que sont les marques pour leur donner des astuces pour se développer en ligne. »

Qu’est-il prévu pour l’avenir de Super responsable ?

Alexandra : « Nous allons continuer comme ça. On s’améliore de plus en plus puisque Super Responsable a été lancé en juillet 2020. On a eu le temps de faire le tour des marques pour avoir leurs premières impressions à chaud.

Nous ouvrons bientôt la marketplace d’ici quelques mois et la partie géolocalisation sera davantage étendue avec une carte qui recensera tous les points de vente autour de soi.

Nous avons un algorithme qui permet d’obtenir des recommandations personnalisées en fonction de ses valeurs et de ses engagements actuellement. Mais nous voulons pousser la chose plus loin avec une reconnaissance de l’image. Nous sommes partenaires avec une école d’informatique qui est en train d’implanter cette fonctionnalité dans laquelle le particulier prend en photo une enseigne et il nous la poste et le site sera capable à même de lire le texte sur l’image. Cette fonctionnalité a pour but de se rendre sur le site de la marque et d’en extraire une adresse mail de contact afin de référencer cette même marque sur notre site automatiquement. »

Si vous deviez donner un conseil à une personne souhaitant consommer de manière plus responsable, quel serait-il ?

Alexandra : « D’abord, de vérifier si elle en a besoin. Ensuite, d’aller chez nous ! Nous avons déjà audité toutes ces marques donc elles sont labellisées « Super responsable », elles ont leur badge, donc recommandées par Super Responsable. De cette façon, à travers le site, une personne souhaitant consommer de façon plus engagée aura accès à un maximum d’offres et en toute transparence et facilement, autour d’elle ou en ligne. De plus, ses actions sur notre site seront récompensées, ce qui n’est sûrement pas le cas jusque-là. »

Sur quel type de média peut-on vous retrouver ?

Alexandra : « Nous avons 7 médias :

Quelle est votre actualité du moment ?

Alexandra : « Nous allons d’abord faire la marketplace et nous ferons la carte de géolocalisation par la suite. C’est une affaire de quelques mois. »

cet article était intéressant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: