Crédit impôt aide à domicile : une nouvelle donne en 2021

Partager sur facebook
Partager cet article

Vous employez une aide à domicile pour votre ménage par exemple ? Le crédit d’impôt service à la personne change cette année et en 2022. Voici comment et pourquoi.

Un crédit d’impôt en mode “instantané”

Jusqu’à présent, les contribuables qui faisaient appel à une aide à domicile devaient régler cette personne tout au long de l’année et déclarer ces dépenses avant d’obtenir le crédit d’impôt associé l’année suivante. Il s’agissait donc d’une “avance de trésorerie” qui pouvait être assez conséquente.

Dans le même esprit que le prélèvement à la source, le gouvernement souhaite que ce crédit d’impôt soit plus proche dans le temps des dépenses effectivement engagées.

La réforme de ce crédit d’impôt se passera en deux temps. Pour les contribuables qui ont employé des personnes à domicile en 2021, l’administration versera deux sommes en 2022. La première, qui représente 60% du crédit d’impôt, sera réglée en janvier, et le reliquat fin juillet. Ensuite, dès 2022, le crédit d’impôt service à la personne sera appliqué « à la source » pour que les ménages puissent en bénéficier de manière instantanée.

A titre d’exemple, une famille qui emploie un(e) salarié(e) à domicile pour garder ses enfants doit lui verser chaque mois un salaire qui peut atteindre plusieurs centaines d’euros. Dans le système actuel, il fallait attendre le deuxième semestre de l’année suivante pour percevoir le crédit d’impôt. Avec cette réforme, la somme versée mensuellement à l’aide à domicile reste la même, mais le crédit d’impôt est attribué simultanément, ce qui diminue l’effort financier du ménage de moitié.

garde d'enfant crédit d'impôt

Faciliter et relancer l’accès au service à domicile

Les enjeux de cette réforme du crédit d’impôt service à la personne sont clairs. Il s’agit de venir au secours du secteur de l’aide à domicile, qui a beaucoup souffert à cause de la crise sanitaire.

En effet, les Français ont beaucoup réduit leurs dépenses concernant les services à domicile. La FESP (Fédération du service aux particuliers) a fait récemment état de chiffres particulièrement alarmants : une chute de près de 90% de l’activité de garde d’enfant et de ménage, et de 50% pour les cours à domicile. Même si ces chiffres se sont améliorés depuis la sortie du confinement, le secteur reste fragilisé.

Mais la crise sanitaire n’est pas la seule en cause dans cette problématique. Avec cette simplification du crédit d’impôt, le gouvernement compte également lutter contre le recours des ménages au travail dissimulé pour les prestations de service à la personne. A la clé, il s’agit donc de préserver des emplois, mais aussi d’en créer de nouveaux. Selon la FESP, qui demandait la contemporanéité du crédit d’impôt depuis 2019, 200 000 emplois à court terme pourraient être créés, et donc permettre une croissance de 20% à 30% pour le secteur.

cet article était intéressant ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne / 5. Vote count: